dedans


dedans

dedans [ dədɑ̃ ] prép., adv. et n. m.
XIe dedenz; de de et dans
I
1 Prép. de lieu Vx À l'intérieur de. dans. « J'en voyais et dehors et dedans nos murailles » (Racine).
2 Adv. de lieu Mod. À l'intérieur. intérieurement. Vous attendrai-je dehors ou dedans ? L'enveloppe est vide, il n'y a rien dedans. « Un trésor est caché dedans » (La Fontaine).
Milit. Mettre, foutre dedans : mettre en prison, consigner. — Fam. Mettre, ficher qqn dedans, le tromper. « je me suis trompé, fichu dedans, fourré le doigt dans l'œil » (Cl. Simon). Fam. Rentrer dedans (qqch., qqn) [cf. Rentrer dans le chou, le lard].
3Loc. adv. LÀ-DEDANS [ lad(ə)dɑ̃ ] :à l'intérieur de ce lieu, en cet endroit. Il est caché là-dedans. Il y a du vrai là-dedans, dans cela.
♢ DE DEDANS : de l'intérieur. Quand on vient de dedans, il fait plus froid encore.
♢ EN DEDANS : à l'intérieur. Cette villa est mieux en dehors qu'en dedans. Afin qu'« on pût voir un homme tel qu'il était en dedans » (Rousseau). Rire en dedans (cf. Sous cape). Marcher les pieds en dedans, les pointes tournées vers l'intérieur. — Loc. prép. En dedans de.
II N. m. (1530 le dedens)
1Partie intérieure. intérieur. Le dedans d'une maison, d'une boîte. Ce bruit vient du dedans. « Le drame d'Ibsen est héroïque par le dedans » (Suarès). Fig. Âme, cœur (opposé à corps, monde extérieur). « Rien du dedans n'éclairait les dehors de cette femme » (Barbey).
2Loc. adv. AU-DEDANS ou au dedans [ od(ə)dɑ̃ ] :à l'intérieur, dedans. ⇒ intérieurement. « Je sens un feu qui me brûle au dedans » (La Fontaine). Loc. prép. Au-dedans de ou au dedans de : à l'intérieur de. « les sentiments gardés trop longtemps au dedans de nous » (Barbey), en notre for intérieur.
⊗ CONTR. Dehors. 2. Extérieur.

dedans adverbe À l'intérieur : La boîte est vide ; il n'y a rien dedans.dedans (difficultés) adverbe Orthographe Avec ou sans trait d'union dans les composés. 1. Au-dedans, là-dedans, par-dedans : avec un trait d'union. 2. En dedans : sans trait d'union. Emploi 1. Dedans est l'adverbe correspondant à la préposition dans : il est dans sa maison ; il est dedans. 2. Dedans peut être employé comme préposition s'il est lui-même précédé d'une préposition : retire la clef de dedans la serrure. Remarque Dedans s'employait autrefois comme simple préposition : il reste dedans la maison. ● dedans (expressions) adverbe Avoir, marcher les pieds en dedans, les pointes des pieds dirigées l'une vers l'autre. En dedans, à l'intérieur d'un lieu : La porte s'est refermée et la clef est en dedans. Familier. Mettre, fiche, foutre quelqu'un dedans, le tromper. Populaire. Rentrer dedans quelqu'un, s'élancer sur lui pour le frapper. Être en dedans, pour un danseur classique, avoir les genoux et les pieds insuffisamment ouverts, ce qui constitue un handicap. Être dedans, à la belote, en parlant du joueur qui a fixé l'atout, totaliser moins de points que son adversaire. Mettre dedans, au jacquet, placer une dame sur une flèche inoccupée. Avoir vent dedans, en parlant d'une voile, recevoir le vent convenablement pour faire avancer le bateau. ● dedans nom masculin Partie intérieure ou située du côté intérieur : Le dedans du pied.dedans (synonymes) nom masculin Partie intérieure ou située du côté intérieur
Synonymes :
- intérieur
Contraires :
- extérieur

dedans
adv., Prép. et n. m.
rI./r adv. de lieu.
d1./d à l'intérieur. On le cherchait dehors, il était dedans.
d2./d Loc. Fam. Mettre qqn dedans, le tromper.
|| Rentrer dedans (qqn): frapper (qqn).
d3./d Loc. adv. Là-dedans: là, à l'intérieur, là où vous êtes. Que faites-vous là-dedans?
|| Au-dedans, en dedans: à l'intérieur. Il fait froid au-dedans comme au-dehors. La porte ouvre en dedans. Avoir les genoux en dedans, cagneux.
|| De dedans: de l'intérieur. Il vient de dedans.
|| Par-dedans, par l'intérieur.
rII./r Loc. Prép. En dedans de: à l'intérieur de. La maison se situe en dedans du village.
|| Au-dedans de: à l'intérieur de. Au-dedans du village se trouve l'église.
rIII/r n. m.
d1./d Partie intérieure d'une chose. Le dedans d'une maison.
d2./d Fig. Esprit (par oppos. au corps); monde intérieur (par oppos. au monde extérieur); intérieur (par oppos. à l' extérieur). L'Espace du dedans, titre d'un recueil de poèmes d'Henri Michaux. Les ennemis du dedans, de l'intérieur.

DEDANS, prép., adv. et subst. masc.
I.— Emploi prép. et adv.
A.— Vx, prép. Dans, à l'intérieur de. Trois filles dedans un pré (NERVAL, Les filles du feu, Angélique, 1854, p. 537) :
1. LA SŒUR ANGÉLIQUE. — Votre disposition est donc de n'être ni d'un côté ni de l'autre. Au regard de M. l'Archevêque : de n'être ni dedans ni dehors l'Église.
MONTHERLANT, Port-Royal, 1954, p. 990.
Rem. Cet emploi est auj. très rare, surtout dans la prose. Il est la marque d'un, tour, class. et arch. Toutefois, l'usage semble mieux accepter cette constr. lorsque dedans est précédé des prép. de ou par. Il ne retirait pas volontiers ses mains de dedans ses poches (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 25). L'un par dedans l'autre (CLAUDEL, Part. midi, 1949, I, p. 1083).
B.— Adv. de lieu. À l'intérieur :
2. — Oh, oh! fit Gévingey, mais ce n'est pas de la purée de pommes de terre!
— Si, seulement le dessus a été gratiné au four de campagne; — goûtez-la; j'ai mis tout ce qu'il faut dedans, elle doit être bonne.
HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 228.
Loc. fig.
1. Entrer, rentrer dedans. Heurter quelqu'un, quelque chose avec violence. Ils le gênaient, il ne pouvait pas s'approcher du comptoir sans buter dedans (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 625). Une voiture venant de la droite m'est entrée, rentrée dedans (DUB. 1967).
Pop. Assaillir, attaquer quelqu'un. On va (...) devenir fous (...) Faut leur rentrer dedans (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 481).
2. [En comprenant implicitement dans le mille] En plein dedans. Au milieu, au centre de la cible, du but. Mettre, tirer, taper en plein dedans. Et les obus qui tombent en plein dedans, tu parles d'un gâchis (DORGELÈS, Croix bois, 1919, p. 209).
Au fig. Réussir dans une entreprise (cf. faire mouche). Demain [la colline] gagnera (...) demain elle tapera en plein dedans (GIONO, Colline, 1929, p. 171).
3. [En comprenant implicitement dans le panneau, dans le piège] Donner, tomber dedans. Tomber dans un piège, se laisser prendre à un traquenard. Elle [Laurence] a donné dedans (BALZAC, Ténébr. affaire, 1841, p. 137).
Fam. Mettre, ficher (fiche), fourrer... dedans.
a) Berner, tromper :
3. ... Hébrard, l'interrompant, lui crie du bout de la table, de sa voix de titi en goguette : « Il faut les foutre dedans, les électeurs! »
GONCOURT, Journal, 1881, p. 137.
À la forme pronom. Se tromper. Je trouve qu'en ce moment les communistes se foutent dedans, dit Dubreuilh (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 110).
b) Mettre en prison. Allons, suffit! dit M. Fosse. Ne m'énervez plus, ou je vous fous dedans! (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 27).
4. [Au jeu de la belote] Être dedans. Perdre. Au cas où le joueur qui a choisi l'atout totaliserait un nombre de points inférieur à celui de son adversaire (...), on dit alors que l'envoyeur est dedans (ALLEAU 1964, p. 42, s.v. belote).
C.— Loc. diverses
1. Loc. adv.
a) De dedans. De l'intérieur. De haut en bas et de dedans en dehors (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 403).
b) En dedans
À l'intérieur. Cette serrure est fermée à clef, et la clef est en dedans (G. LEROUX, Mystère ch. jaune, 1907, p. 81).
Avoir les yeux en dedans. ,,Enfoncé(s), rentré(s)`` (ROB.).
[En parlant d'une pers.] En soi-même, en son for intérieur. Le cocher déjà semblait rire en dedans, avec ses lèvres cousues (ZOLA, Nana, 1880, p. 1233). Elle calculait en dedans (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Aveu, 1884, p. 162).
Vx. Être, rester en dedans. Être renfermé sur soi-même, introverti. Sa manière d'être tout en dedans ne lui donne pas d'amis (STENDHAL, Armance, 1827, p. 266).
Vers le côté intérieur. Ses jambes ne rentraient point en dedans (BALZAC, Mais. Nucingen, 1838, p. 603).
Spéc., CHORÉGR. Tourner en dedans : (...) tour (...) exécuté en dedans (MEUNIER, Danse class., 1931, p. 135).
Rare, emploi subst. Et puis ce sucre-là ça te graisse l'en dedans du gosier (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 59).
c) Là(-)dedans. À l'intérieur de ce lieu. Moi, quand je suis là-dedans, j'achèterais le magasin (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 467).
P. ext. Dans un espace déterminé. Elle en demanda vingt-cinq mètres, comptant bien couper là-dedans une robe (ZOLA, Bonh. dames, 1883 p. 488).
Rem. [Dans une interj.] ,,Au jus, là-dedans! (cri de caserne, sold., 1895)`` (ESN. 1966). En tenue là dedans; faut du renfort (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 135).
Au fig. Dans cela (dans cette chose, cette affaire, cette histoire) :
4. Vial leva ses mains noires au bout de ses manches blanches.
— Ah! voilà! vous lui avez promis! et promis quoi? Franchement, madame, qu'est-ce que vous venez faire là-dedans?
COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 50.
d) Par(-)dedans. Par l'intérieur. L'amour, ce grand livre, écrit par dedans et par dehors (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 239).
Rare, emploi subst. Ça fait en mon par-dedans une espèce de tristesse, qui se traduit par un cassement de bras et de jambes (GONCOURT, Journal, 1879, p. 20).
2. Loc. prép. En(-)dedans de. À l'intérieur de. En dedans des fortifications (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 579).
Spéc., MAR. [En parlant d'un navire qui est en deçà d'une île, d'un cap, etc.] En dedans de l'île Lamma (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 314).
II.— Emploi subst.
A.— Emploi subst. proprement dit
1. L'espace intérieur :
5. Là-dessus, Feuillade et Lussan, après avoir eux-mêmes, ouvert leur gilet, et montré le dedans de leurs poches, s'approchèrent du vieux marquis de Vivarens, qui les imita de bonne grâce.
BOURGES, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 301.
Du dedans au dehors. Une circulation incessante du dedans au dehors et du dehors au dedans (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 180).
En partic.
a) Vx., au sing. ou au plur. L'intérieur d'une maison :
6. LE TROISIÈME COUSIN. — Cette maison, comme elle est belle et grande! (...) Les dedans, vous verrez, sont pleins d'or.
COLLIN D'HARLEVILLE, Le Vieux célibataire, 1792, II, 14, p. 57.
b) Au sing. ou au plur. L'esprit, la pensée, la vie intérieure :
7. Les idoles de Byzance, ouvrant leurs yeux insondables sur l'énigme du dedans, ne sont qu'un refuge mystique contre l'orgie sexuelle et la brutalité de l'autocratie hellénique...
FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 624.
c) Vx. L'intérieur d'un État; le pays proprement dit, par rapport aux pays étrangers. L'ennemi du dedans. En voyant (...) des patriotes illustres se remettre en bataille contre l'armée royale du dedans (DESMOULINS, V. Cord., 1793-94, p. 247).
2. La face interne d'un objet, d'une partie du corps. Fais bouillir de l'aigremoine, dit Thomas, et puis, lave-lui le dedans des cuisses (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 37).
Spéc. ,,En termes de sports, côté sur lequel un patineur, un cavalier et sa monture tournent`` (Lar. Lang. fr.). Rêne du dedans; jambe du dedans (Lar. encyclop.). Cf. supra tourner en dedans.
Rem. Dans ce cont., on utilise auj. plus usuellement l'adj. intérieur ou interne.
B.— Loc. adv. et prép.
1. Au(-)dedans, loc. adv. À l'intérieur. Au dedans, dans la chaumière isolée, tout est mystérieux et noir (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 418).
En partic.
a) [En parlant d'une pers.] En soi-même, dans son for intérieur (cf. supra en dedans). Il eut l'esprit de faire bonne contenance (...), encore qu'il écumât au dedans (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., 7, p. 86).
b) Dans le pays, dans l'État. Mais, au-dedans, l'état de la France s'exprime en un bilan de ruines (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 233).
2. Au(-)dedans de, loc. prép. À l'intérieur de. J'entendis au-dedans de moi une voix impérieuse (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 181).
Prononc. et Orth. :[]; (cf. dé-, des-). [] muet se maintient derrière consonne, ex. (il) demeur(e) dedans : [(il)]; mais disparaît laissant une consonne double derrière voyelle, ex. (il) est dedans : [(il)]; en dedans []. Admis ds Ac. 1694-1932. Ac. écrit au dedans dans les éd. de 1694-1878 mais au-dedans dans l'éd. de 1932, en dedans de 1694 à 1932, là dedans dans les éd. de 1694, 1718, 1835 et 1878 mais là-dedans dans les éd. de 1740, 1762, 1798 et 1932, par dedans dans les éd. de 1694-1740 ainsi que dans celles de 1798-1878 mais par-dedans dans l'éd. de 1932. Noter que l'éd. de 1762 distingue par dedans (adv. de lieu) de par-dedans (prép.). Comparer avec LITTRÉ qui écrit toutes ces loc. adv. sans trait d'union (à ce sujet cf. DUPRÉ 1972, p. 619). Étymol. et Hist. Ca 1050 dedenz adv. (St Alexis, éd. Ch. Storey, 374); ca 1100 prép. (Rol., éd. J. Bédier, 3572), emploi condamné par VAUG. 1647, p. 424 et 555); 1530 subst. le dedens (PALSGR., p. 847). Composé de de et dans. Fréq. abs. littér. :4 264. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 651, b) 6 350; XXe s. : a) 7 145, b) 5 611. Bbg. DARM. Vie 1932, p. 135. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 187, 248, 250. — LE SCAL (Y.). Lang. de la mar. à voile. Vie Lang. 1961, p. 189. — QUEM. Fichier.

dedans [d(ə)dɑ̃] prép., adv. et n. m.
ÉTYM. V. 1050, dedenz; de de, et dans.
———
I
1 Prép. de lieu. Vx. À l'intérieur de. Dans.
REM. En ancien français, dedans est à la fois adverbe et préposition. Depuis le XVIe s., dans se substitue à dedans, préposition; mais ce n'est qu'à la fin du XVIIe s. que dedans est condamné par les grammairiens. Attesté cependant au XXe s. (renforcement de dans) : || « Il m'est donné dedans mon sein une formidable capacité : je peux loger les frénésies et les désordres du chaos, contenir les germes en folie du non encore décidé » (Hélène Cixous, Souffles, p. 54).
1 Mais ma main, aussitôt dedans mon sein plongée (…)
Corneille, Cinna, III, 4.
2 Mon argent bien-aimé, rentrez dedans ma poche.
Molière, l'Étourdi, II, 5.
3 J'en voyais et dehors et dedans nos murailles.
Racine, la Thébaïde, II, 1.
2 Adv. de lieu. À l'intérieur. Intérieurement; et aussi in-, inter-. || Vous attendrai-je dehors ou dedans ? Céans (vx). || La valise est légère, il n'y a rien dedans. || « Avez-vous mis le chèque dans l'enveloppe ? Oui, il est dedans ».
4 Un trésor est caché dedans.
La Fontaine, Fables, V, 9.
5 Allons, entrons dedans.
Molière, Dom Juan, III, 5.
6 Et tout ce qu'il vit, c'est que les courtines de son lit étaient closes et que, pour sûr, elle était dedans.
G. Sand, François le Champi, XVI, p. 117.
7 Quand il faut que je me livre à l'action, je me jette dedans tête baissée. Mais le cœur m'en saute de dégoût.
Flaubert, Correspondance, IV, p. 85.
(1561, in D. D. L., mettre là dedans). Spécialt. Fam. Mettre qqn dedans, mettre en prison.Argot milit. || Mettre dedans : emprisonner, consigner.
(1634). Vx. || Mettre dedans une porte, l'enfoncer.
Donner dedans, entrer dedans, rentrer dedans : se heurter violemment contre. || Il y a un mur sur la droite, faites attention de ne pas rentrer dedans. — ☑ Fam. Il va lui rentrer dedans, se précipiter sur lui pour lui donner une correction.
8 On dit à Paris : C'est un tramway qui lui est rentré dedans.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, III, XI, II, Section A, II, p. 412.
(1670, in D. D. L.). Fam. Vx. Donner dedans : se laisser prendre à un piège, se laisser duper. — ☑ (1649, in D. D. L.). Mod. Mettre, ficher qqn dedans, le tromper. || Se mettre dedans : se tromper.
8.1 Mais le pauvre M. Calpin avait été complètement mis dedans par la politesse du duc, qui dès la première présentation avait eu l'air de le reconnaître (…)
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 444.
3 Loc. Là-dedans : à l'intérieur de ce lieu, en cet endroit. || Il est caché là-dedans. || Il y a du vrai là-dedans.
9 Hé ! dites-moi un peu (…) vous venez de là-dedans ?
Molière, George Dandin, I, 2.
10 Il y a bien quelque chose là-dedans que je ne comprends pas (…)
Molière, Dom Juan, V, 2.
De dedans : de l'intérieur. || Quand on vient de dedans, il fait plus froid encore.
11 Ajax crie de dedans sa tente.
Racine, Livres annotés.
En dedans : à l'intérieur. || Vide en dedans. Creux. || Cette villa est mieux en dehors qu'en dedans.
12 — Ouvrez donc doucement. — On a fermé en dedans (…)
Molière, George Dandin, III, 6.
Vers le côté intérieur. || Marcher les pieds en dedans.
13 (…) un petit mouvement du poignet ou en dedans, ou en dehors.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 2.
14 Il avait un pied faisant avec la jambe une ligne presque droite, ce qui ne l'empêchait pas d'être tourné en dedans, de sorte que c'était un équin mêlé d'un peu de varus (…)
Flaubert, Mme Bovary, II, 11, p. 114.
Vieilli. || Avoir les yeux en dedans. Enfoncé, rentré.
15 C'était une grande femme assez grosse et de bonne mine, quoique avec les yeux un peu en dedans.
Saint-Simon, Mémoires, 357, 206.
Vx. || Personne en dedans, peu communicative. Renfermé.
16 (…) ce ne sont pas les hommes en dehors qui font les révolutions, ce sont les hommes en dedans.
Ch. Péguy, la République…, p. 108.
Loc. prép. En dedans de. || Poser l'écriteau en dedans de la porte. || En dedans de son action : en fournissant un effort au-dessous de ses possibilités.
———
II N. m. (1530, le dedens).
1 Le dedans. Intérieur. || Le dedans d'une maison, d'une voiture, d'une boîte. || Ce bruit vient du dedans. || Les ennemis du dehors et ceux du dedans.
17 (…) les dedans de la main sont fort enflés, et les doigts aussi.
Mme de Sévigné, Lettres, 543, 28 mai 1676.
18 Le drame d'Ibsen est héroïque par le dedans.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », IV, p. 116.
Mar. || Dedans d'une voile, surface de cette voile remplie par le vent lorsque le navire fait route. || Avoir le dedans : avoir les voiles gonflées par le vent dans le sens convenable.(Manège). || Rêne, jambe du dedans, du côté de l'intérieur du manège.
2 Fig. Âme, cœur (par oppos. au corps ou au monde extérieur).
19 Et quoique le dehors soit sans émotion,
Le dedans n'est que trouble et que sédition.
Corneille, Polyeucte, II, 2.
20 Qui considère les hommes attentivement, y est rarement trompé (…) La nature a imprimé sur le dehors une image du dedans.
Bossuet, Politique tirée de l'Écriture sainte, V, II, 2.
21 Rien du dedans n'éclairait les dehors de cette femme. Rien du dehors ne se répercutait au dedans !
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le dessous de cartes ».
22 L'intuition est une vue du cœur dans les ténèbres. La nuit extérieure s'illumine de l'éclair jailli du dedans.
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », III, p. 261.
3 Loc. adv. Au dedans, au-dedans : à l'intérieur, dedans (1.).REM. L'Académie met un trait d'union, mais l'usage reste très libre. || Dont le siège est au dedans. Interne. || Qui est au dedans, propre à… Intrinsèque.
23 La guerre civile, la guerre étrangère, le feu au dedans et au dehors.
Bossuet, Oraison funèbre d'Anne de Gonzague, 1.
Fig. Dans le cœur, l'âme.
24 Pour reconnaître si c'est Dieu qui nous fait agir, il vaut bien mieux s'examiner par nos comportements au dehors que par nos motifs au dedans.
Pascal, Lettre à M. Périer, 1661.
Loc. prép. Au dedans de (au-dedans de) : à l'intérieur de (mêmes sens que la loc. adv.).
25 Le témoignage invisible dont nous ressentons au dedans de nous l'impression (…)
Bourdaloue, Sermon pour le dimanche de l'Ascension, in Dominicales, t. II, p. 232.
26 (…) mais les sentiments gardés trop longtemps au dedans de nous (…)
Barbey d'Aurevilly, Une histoire sans nom, p. 71.
CONTR. Dehors. — Extérieur. — Extérieurement, hors (de).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dedans — DEDANS. adv. de lieu. Il est là de dans. Entrez là dedans. En dedans. Par dedans. Un bâtiment doit être commode en dedans, et régulier en dehors. f♛/b] On dit figurement et familièrement d Un homme qui est encore incertain du bon ou du mauvais… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dedans — Dedans. adv. de lieu. Il est là dedans. entrez là dedans. en dedans. par dedans. On dit fig. d Un homme qui est encore incertain du bon ou du mauvais succés d une affaire, qu Il n est encore ni dedans ni dehors. Quelquefois il est préposition. J… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dedans — Dedans, Est un adverbe local, Intus, vel intra. Il vient de {{t=g}}éndion,{{/t}} qui vaut autant que Intus. Au dedans, c est dedans, Intus. Au 3. livre d Amad. ch. 6. lequel voyant les chevaliers hors, fit soubdainement abbaisser la herce et… …   Thresor de la langue françoyse

  • dedans — [də dän′; ] Fr [, dədän′] n. pl. dedans [dədänz′; ] Fr [, dədän′] [Fr, lit, the interior < OFr dedenz < de , from + LL deintus, from within < L de , from + intus, within < IE * entos, within < base * en , IN1] Court Tennis 1. a… …   English World dictionary

  • Dedans — De*dans , n. [F.] (Court Tennis) A division, at one end of a tennis court, for spectators. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dedans — (de dan ; l s se lie : de dan z et dehors) adv. de lieu 1°   Dans l intérieur. Êtes vous hors du cabinet ? Je suis dedans. •   Quand vous serez dedans, vous ferez à partie...., RÉGNIER Sat. VIII. •   Gardez vous, leur dit il, de vendre l héritage …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DEDANS — adv. de lieu Dans l intérieur. Je le croyais hors de la maison, il était dedans. Il est là dedans. Entrez là dedans. Fig. et fam., Ne pas savoir si l on est dedans ou dehors, Être incertain de l état de ses affaires, de la situation où l on est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DEDANS — adv. de lieu Dans l’intérieur. Je le croyais hors de la maison, il était dedans. Fig. et pop., Donner dedans, Se laisser tromper. Mettre quelqu’un dedans, Le tromper. DE DEDANS, EN DEDANS, PAR DEDANS, Là DEDANS loc. adv. De l’intérieur, à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dedans — adv. (prép., lorsqu on veut insister), à // dans dedans l intérieur (de) ; dans : ddjan (Morzine 081b JCH), ddjê (St Jean Arvey), ddyan (Alex, Annemasse, Bonneville, Sallanches, St Paul Chablais, Taninges, Thonon), DDYÊ (Albanais 001, Albertville …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • dedans — adv. Mettre dedans, tromper, escroquer, mystifier. / Être dedans, être en prison : Je vous fous dedans (milit.). / Rentrer dedans, attaquer. / Faire du rentre dedans, flirter …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.